Retour Accueil | Prochain Article : Présentation de la fraise
  Nous sommes le 18/05/2024

Bienfaits, culture, recettes… Les raisons du succès de la canneberge

La canneberge, ou cranberry, est réputée pour ses multiples bienfaits. Elle est utilisée pour soigner certains troubles urinaires, les gencives et renforcer le système immunitaire. Dotée de nombreux antioxydants, elle peut être prise à titre préventif. En cuisine, elle est utilisée fraîche, séchée ou cuite, en particulier dans les desserts et les sauces.

Qu’est-ce que la canneberge ? Où s’en procurer ?

Un fruit aux multiples propriétés

La canneberge (également appelée grande airelle rouge ou cranberry) est le fruit d’un arbrisseau sauvage qui ne dépasse pas les trente centimètres de haut. Son nom botanique est vaccinium macrocarpon. La baie est originaire d’Amérique du Nord et très utilisée en raison de ses qualités thérapeutiques. Au Canada, sa consommation a triplé entre 2007 et 2016, passant de 0,8 kg à 2,6 kg par personne.

La culture de la canneberge

La canneberge est cultivée dans l’hémisphère nord, dans les régions froides et plutôt en altitude. Sa culture est relativement complexe et implique un jardin acide et humide. Les États-Unis sont les plus gros producteurs (405 000 tonnes en 2018), devant le Canada (195 000 tonnes).

Où acheter de la canneberge ?

Il est possible de trouver de la canneberge dans les supermarchés et les épiceries, sous forme naturelle, en tisane ou en jus de fruits. Et en particulier dans les rayons bio. Les baies sont également commercialisées sur de nombreuses plateformes du web.

Quels sont les bienfaits de la canneberge ?

La canneberge possède d’abord des valeurs nutritives. La consommation de baies fraîches permet d’ingérer des glucides, des fibres alimentaires, du sucre, du potassium, du fer, de la vitamine C et du manganèse. Quant à la canneberge séchée, elle contient des glucides, des fibres alimentaires, de la vitamine C, de la vitamine E et du manganèse. Si vous êtes en manque de vitamine C, nous vous recommandons également ces aliments : l'ortie ou la fraise.

Les contre-indications et effets secondaires

Manger de la canneberge peut provoquer une irritation de l’estomac. Sa consommation prolongée est déconseillée aux personnes qui souffrent de lithiases rénales oxaliques. Sa prise en même temps que la Warfarine nécessite une surveillance de l’INR (International Normalized Ratio), soit l’un des indicateurs de la coagulation sanguine.

Dans quel cas est-il recommandé de consommer de la canneberge ?

La canneberge est réputée pour ses effets sur les parois urinaires, les ulcères, les gencives ou encore les plaques dentaires. Ses vertus antioxydantes sont utilisées pour améliorer la santé cardiovasculaire et augmenter le niveau de bon cholestérol.

25 % des femmes souffrent d’infections urinaires récurrentes. Or la bactérie E. coli, qui est responsable de 80 à 90 % de ces infections, a développé une résistance aux antibiotiques. Certaines recherches montrent que la canneberge inhibe l'adhésion de certaines bactéries E. coli aux cellules des voies épithéliales. Intéressée par le potentiel de la baie, l’Anses travaille actuellement à l’actualisation de ses travaux sur le fruit et la prévention des infections urinaires.

Tisane, jus de fruits, gélule… Comment préparer et consommer la canneberge ?

La canneberge, c’est aussi une histoire de goût. Le cranberry a un goût aigrelet et astringent, qui ravit ou déplait. Elle contient de l'acide oxalique et l'acide citrique. Si le goût fruité et acidulé n’est pas apprécié, il est possible de se tourner vers les gélules.

La consommation de la canneberge

Son utilisation est exclusivement interne. Elle peut donc être ingérée sous forme de fruits frais, de canneberge séchée, de jus de fruits, de tisane ou de gélule.

En cuisine, la canneberge est rarement consommée "nature", car trop acide. Elle est en revanche très utilisée pour les gâteaux, pains, sauces, tartes ou sorbets. Il est également possible de l’absorber en compote, en gelée, ou encore en confiture.

La conservation et la préparation de la canneberge

Sous leur aspect naturel, les canneberges se conservent au frais, jusqu’à deux mois au réfrigérateur. Elles moisissent rapidement à la température ambiante. Il est également possible de les congeler. La durée de conservation est différente selon les autres formes sous lesquelles le fruit a été préparé (tisane, jus de fruits, gélules…). Il convient alors de se référer aux recommandations inscrites sur l’emballage.

Les canneberges peuvent être séchées au four (en les exposant une heure à sa température la plus basse – 60 à 65 degrés). Elles peuvent également être cuites à l’aide d’une casserole, d’un faitout ou d’une marmite.

Exemple de recettes à la canneberge

Une recette de sauce à la Canneberge

Il est possible d’obtenir une sauce très simple, mais délicieuse, en mélangeant 250 g de cranberries, 130 ml de jus d’orange et 80 g de sucre. L’opération consiste à faire fondre le sucre avec le jus d’orange dans une casserole, puis à ajouter les canneberges. Le tout doit mijoter durant 10-15 minutes, le temps que les baies éclatent et que le mélange s’épaississe.

Butternut farcie au quinoa, aux pois chiches et aux canneberges

La canneberge est souvent utilisée pour farcir des butternuts. Son goût se marrie particulièrement bien avec ceux du quinoa, du pois chiche, de la cannelle, de l’huile d’olive, du persil et de la muscade, avec qui le fruit peut être mélangé pour constituer une farce. Préparé et assaisonné à part, le mélange doit être ajouté après la cuisson des courges.

Qui sommes-nous ?
Nous sommes des passionnés de bien-être et de santé et adorons investir du temps à apprendre à déchiffrer les bienfaits des éléments qui nous entourent.
Réalisation : Pep's Multimedia
MaSantéBienfaits
Les bienfaits étudiés pour vous